Seul en mer

Aucune catastrophe n’a touché les immeubles alentours. Pas de tsunami, tornade, tempête du siècle. Pourtant les couloirs sont déserts. Et oui en France, tout s’arrête à trois périodes :

1. Pour les fêtes de fin d’année ;
2. Au mois de mai grâce aux ponts ou aux viaducs selon les années ;
3. De la mi-juin à la mi-septembre pour les vacances.

Résultat : une vraie course début juin, et plus rien du jour au lendemain.

Il y a ceux qui sont vraiment en vacances et ceux qui restent, mais qui sont finalement presque en congés. Je vous met en effet au défi de joindre sans problème vos collègues/collaborateurs/clients/fournisseurs ! Cette période permet néanmoins de faire avancer rapidement les dossiers en stand-by car justement personne ne vient nous déranger.

Enfin, ça c’est pour se remonter le moral, car finalement j’aurai bien pris quelques jours de congé en plus…

Publicités