Seul en mer

Aucune catastrophe n’a touché les immeubles alentours. Pas de tsunami, tornade, tempête du siècle. Pourtant les couloirs sont déserts. Et oui en France, tout s’arrête à trois périodes :

1. Pour les fêtes de fin d’année ;
2. Au mois de mai grâce aux ponts ou aux viaducs selon les années ;
3. De la mi-juin à la mi-septembre pour les vacances.

Résultat : une vraie course début juin, et plus rien du jour au lendemain.

Il y a ceux qui sont vraiment en vacances et ceux qui restent, mais qui sont finalement presque en congés. Je vous met en effet au défi de joindre sans problème vos collègues/collaborateurs/clients/fournisseurs ! Cette période permet néanmoins de faire avancer rapidement les dossiers en stand-by car justement personne ne vient nous déranger.

Enfin, ça c’est pour se remonter le moral, car finalement j’aurai bien pris quelques jours de congé en plus…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :